SINISTRES DE BOUMERDES / L’enfer sous la tente

Postez vos messages dans cette catégorie
akechad
SINISTRES DE BOUMERDES / L'enfer sous la tente

Message par akechad » dim. août 31, 2003 6:55 pm

J'ai perdu toute ma famille, je n'ai pas peur de dire la vérité : l'Etat est absent, il l'a été tout le temps. Personne ne fait son travail. Ils nous ont oubliés.» Paroles d'un habitant de Corso (wilaya de Boumerdès) victime du séisme du 21 mai 2003. Il s'est retrouvé en compagnie de 22 autres familles parquées dans la cour du CEM de la ville. Avec la rentrée scolaire qui approche et les préparatifs du BEF, elles sont menacées d'«expulsion» vers un site éloigné et moins protégé alors que, selon les sinistrés, les chalets sont prêts.

Ce n'est qu'après l'intervention d'un colonel de gendarmerie qu'une solution a été trouvée : repousser les tentes dans un coin boisé de l'établissement et libérer ainsi la cour ! Une décision acceptée par les 22 familles, sauf que ce déplacement a été fait sans la présence des autorités ni celle des agents de Sonelgaz. D'ailleurs, le site d'accueil a été investi sans avoir été aménagé. Les sinistrés se sont retrouvés, selon leurs dires, «à vivre dans la savane, au milieu de rats et de serpents, sans eau ni sanitaires, et au milieu d'immondices». Ils montrent du doigt les autorités et citent en exemple le cas du ministère de la Solidarité qui avait promis d'envoyer des enfants à l'étranger. Un ministère qui a pourtant demandé aux parents de s'acquitter des 2000 dinars de frais de timbre pour les passeports et qui n'a plus donné signe de vie. Ces 22 familles proviennent toutes de la cité des 122 logements EPLF qui jouxte le CEM et qui a été complètement rasée de la carte suite au séisme. Elles imputent au directeur de l'EPLF la responsabilité de la mort de 105 habitants de cette cité. Dix kilomètres plus loin, à l'entrée du chef-lieu de wilaya, se dresse Fouarès, le plus important camp de toiles de Boumerdès. Elles sont 490 familles à occuper autant de tentes. «Ce camp est à l'image de la catastrophe, de l'espoir y est né, des magouilles y ont été faites et des désillusions consommées», affirme un vieil homme rencontré sur place. Deux structures se côtoient à l'intérieur du camp, d'une part une serre climatisée, installée par la FOREM, qui est une ONG présente à Zemmouri, mais aussi à Bentalha, et dans des endroits isolés du Sud, qui s'occupe d'enfants victimes du séisme et du terrorisme. L'immense serre accueille des dizaines d'enfants chaque jour et leur prodigue en plus du suivi médical et psychologique, un espace de jeux et de détente. «Faire sortir les enfants et leurs mères des tentes, représente un plus pour leur vie», explique Mme Zemirline, coordinatrice du centre de Boumerdès, qui ajoute que les thérapies de groupe faites au profit des enfants ont donné des résultats encourageants. Néanmoins, elle se dit inquiète de la prolifération de la gale et de la conjonctivite dans le camp. D'un autre côté, adossées au poste de police, se trouvent trois tentes marquées du sigle UNJA. Pour les sinistrés, le responsable de cette ex-organisation de masse s'est accaparé les dons et refuse de les distribuer d'une part et monopolise l'unique ligne téléphonique d'autre part. D'ailleurs certains habitants du camp disent ignorer jusqu'à l'existence de cette ligne téléphonique et affirment qu'une tente se trouve depuis longtemps remplie de dons. Eau de javel, savon et produits d'hygiène destinés aux sinistrés sont, selon eux, bloqués par l'UNJA. Le responsable de cette organisation minimise ces propos, et nie avoir refusé à quiconque d'utiliser le téléphone. Concernant les dons, il affirme avoir reçu l'ordre de ne plus les distribuer jusqu'à ce que la situation des faux sinistrés soit éclaircie, tout en imputant à ces derniers la responsabilité des accusations. En réalité, les sinistrés vivent avec une peur viscérale, celle de ne jamais être relogés, et de passer un hiver sous les tentes.

Par Akram Kharief ElWatan du 1 sept 2003
Boumerdès : De notre envoyé spécial

http://www.elwatan.com/journal/html/2003/09/01/actualite.htm
Dernière modification par akechad le mer. déc. 31, 1969 8:00 pm, modifié 1 fois.



Répondre