Séisme en Algérie: premier bilan des constructions

Postez vos messages dans cette catégorie
akechad
Séisme en Algérie: premier bilan des constructions

Message par akechad » lun. juin 09, 2003 4:24 pm

lundi 9 juin 2003, 16h18

Séisme en Algérie: premier bilan des constructions et infrastructures frappées

ALGER (AP) - Le violent séisme du 21 mai, qui a fait près de 2.300 morts dans la région est d'Alger, a aussi provoqué des dégâts considérables dans les différentes constructions et infrastructures du secteur. On dénombre, selon un bilan encore provisoire rendu public ce week-end, la destruction de 214 immeubles, 1.029 constructions individuelles et 696 établissements scolaires.

Dans le département de Boumerdès, 150 immeubles et 770 habitations individuelles se sont effondrés tandis que la Casbah de Dellys a été totalement détruite. Dans la région d'Alger, le séisme a provoqué l'effondrement de 17 immeubles, 113 constructions individuelles et un hôtel à Rouiba. Dans ces deux wilayas de nombreuses constructions ont été plus ou moins touchées sans toutefois s'effondrer. Un certain nombre d'entre elles menacent de s'écrouler.

Dans le domaine de l'éducation, la cellule de crise a recensé 386 établissements endommagés à Alger, dont 200 écoles primaires, 121 collèges d'enseignement moyen, 64 lycées et le siège de l'inspection académique d'El Harrach. A Boumerdès, on comptait 238 écoles primaires, 45 collèges et 25 lycées effondrés.

Le secteur de l'enseignement supérieur a été également touché puisque des dégâts importants ont été enregistrés à la résidence universitaire de Corso, à la faculté des sciences de Boumerdès, à la bibliothèque centrale et à la résidence universitaire de Boudouaou. A Alger, il est fait état de dommages aux infrastructures pédagogiques de l'université de Bab Ezzouar et du complexe biomédical de la capitale.

Des dégâts importants ont également été enregistrés dans les établissements de santé dans les zones sinistrées. A Alger, l'hôpital de Chéraga, le centre de santé Snober et les établissements sanitaires d'El Harrach et de Dar El Beïda ont été gravement endommagés. Le bloc d'accouchement et le service ORL de l'hôpital de Kouba sont hors service, alors que plusieurs services de l'hôpital de Beni Messous sont fermés pour cause de fissures.

A Boumerdès, la cellule de crise fait état de la destruction totale des polycliniques de Zemmouri et Boudouaou, des cinq salles de soins de Naciria, du centre de santé de Ouled Hadadj et de l'effondrement partiel de l'hôpital de Bordj Menaïel ainsi que du centre de santé de Tidjellabine

En outre, tous les sièges de direction des communes et antennes de l'administration des finances ont été totalement ou en grande partie détruits dans la région affectée. Les locaux et logements de la gendarmerie et de la police ont subi d'importants dommages à Alger et Boumerdès.

Les cours et tribunaux de plusieurs localités de la zone sinistrée ont été partiellement détruits. Le centre de rééducation de Tidjellabine a été quant à lui totalement détruit, et ceux d'El Harrach, Tizi Ouzou, Bouira, Médéa et Béjaia partiellement endommagés.

D'autre part, dans la zone où le tremblement de terre a été fortement ressenti, de nombreuses installations sportives ou culturelles ont été totalement ou partiellement détruites, et des infrastructures routières et ouvrages d'art ont subi des dégâts importants. Enfin, le secteur de l'hydraulique a également été affecté, le séisme ayant provoqué des fissures sur certains ouvrages et des ruptures d'alimentation en eau potable. AP

http://fr.news.yahoo.com/030609/5/38wbb.html



Répondre