Séisme : 150 000 constructions seront réhabilitées

Postez vos messages dans cette catégorie
akechad
Séisme : 150 000 constructions seront réhabilitées

Message par akechad » sam. juil. 19, 2003 10:42 pm

Séisme : 150 000 constructions seront réhabilitées
5 000 milliards de centimes pour les particuliers
Par Karim B.


Image

Cette enveloppe sera octroyée aux propriétaires d'habitations d'Alger et de Boumerdès.

La Caisse nationale du logement (CNL) consacrera une enveloppe de plus de 50 milliards de DA au profit de quelque 150 000 bénéficiaires pour la réhabilitation des immeubles et autres habitations endommagés, lors du séisme du 21 mai dernier, dans les wilayas de Boumerdès et d'Alger.
Ce montant sera octroyé sous forme d'aides directes au profit des propriétaires d'immeubles collectifs et/ou de constructions individuelles.
Cette opération vient de démarrer à Boumerdès, où le siège de la CNL a été inauguré. En effet, plus de 1 000 dossiers de demandeurs ont été reçus dont les aides ont été d'ores et déjà liquidées, c'est-à-dire envoyées aux bénéficiaires. La Caisse ouvrira une autre antenne à Bordj Ménaïel, qui touchera les daïras des Issers, de Naciria et de Bordj Ménaïel, et qui englobera quelque 11 500 demandes.
À l'ouest de Boumerdès, probablement à Réghaïa, la CNL ouvrira une autre agence pour recevoir les 10 000 dossiers des postulants des daïras de Khemis El-Khechna, de Boudouaou" Ceux de Thénia, Baghlia et Dellys, évalués à près de 13 000, seront pris en charge dans la salle omnisports de Boumerdès, aménagée pour la circonstance.
La direction générale de la CNL a été instruite par le ministère de l'Intérieur afin d'accélérer le rythme. Mieux, le département de Yazid Zerhouni exige que la fin de l'opération intervienne au plus tard vers la mi-août.
Des instructions ont été également données pour que les procédures d'obtention des aides individuelles soient facilitées auprès des banques pour que l'argent soit perçu dans un délai de 8 jours maximum. Il s'agit, en fait, des constructions individuelles et des immeubles collectifs classés au niveau 2 (vert 2) et niveau 3 (orange 3). La première catégorie citée touche plus de 45 000 propriétaires dont 34 000 à Boumerdès. Pour la seconde, il en a été recensé plus de 103 000 dont 83 000 à Alger. La CNL a décidé, conformément aux directives des ministères de l'Intérieur et de l'Habitat, de mobiliser, dans l'immédiat, plus de 134 cadres alors que ses prévisions étaient, auparavant, de 90 fonctionnaires seulement pour les deux wilayas. La Caisse est tenue de traiter entre 1 000 et 1 500 dossiers/jour pour être dans les délais requis. Pour rappel, le montant de l'aide servie par la CNL est fixée au maximum à 200 000 DA pour le niveau 2 et à 400 000 DA pour le niveau 3. La décision finale revient à une commission ad hoc composée, entre autres, du wali-délégué ou du chef de daïra, du P/APC, des représentants de la DLEP, de la CNL et du CTC.
Pour le versement de la première tranche (50%), le bénéficiaire, qui est appelé lui-même à effectuer les travaux, doit fournir un dossier comportant la décision du wali d'octroyer de l'aide, un extrait d'acte de naissance, une photocopie de la carte nationale d'identité et un spécimen de chèque.
La deuxième partie sera liquidée après que l'intéressé eut fourni une attestation d'avancement des travaux à concurrence au minimum du montant de la première, délivrée par les services de la DLEP (direction de wilaya chargée du logement). Concernant les habitations classées à l'orange 4, le montant de l'aide est arrêté à 700 000 DA. Leur réhabilitation est du ressort du maître d'oeuve qui sera désigné pour que les travaux soient exécutés suivant des études techniques dûment approuvées par les organismes de contrôle.
[right]B. K.[/right]
L'aide directe est versée au bénéficiaire par la CNL dans un  délai maximum de huit jours, par virement à son compte bancaire ou par chèque postal. S'il ne dispose pas de compte en banque, son argent est versé suivant la formule de  "œmise à disposition", auprès d'un guichet d'un établissement financier. Ainsi, la CNL lui délivre un ordre de versement avec lequel il peut retirer son aide auprès d'une banque.
Le contrôle de l'avancement des travaux est assuré par la direction de la wilaya, chargée du logement (DLEP). Une attestation d'avancement des travaux est délivrée par les services de la DLEP au bénéficiaire pour que ce dernier puisse percevoir la deuxième tranche de l'aide.
Le bénéficiaire doit souscrire à un cahier des charges et s'engager à respecter toutes les clauses.


Source: journal Liberté du 20 juillet 2003: http://www.liberte-algerie.com/edit.php?id=12221
Dernière modification par akechad le mer. déc. 31, 1969 8:00 pm, modifié 1 fois.



Répondre